Zone de Texte: Rectangle à coins arrondis:

LES RIVERAINS DE LA BUTTE-AUX-CAILLES

Aimer son quartier et protéger son cadre de vie

 

EFFET DE L’ANNULATION DE L’ARRÊTÉ PRÉFECTORAL

AGGRAVATION DU MAL-ÊTRE DES HABITANTANTS DE LA BUTTE AUX CAILLES : 31 établissements ouverts tard en soirée (+ ?),

parmi lesquels le nombre de bars ne cesse d’augmenter.

 

 

On peut dire que l’annulation de l’arrêté préfectoral qui a eu lieu le 18 mars 2014 était attendue…

Quelle orchestration merveilleuse !

 

Attention : on ne va pas vous parler ici de la fête de la musique ni du mondial de foot. Notre seule préoccupation est de préserver notre vie quotidienne et de cela seul que nous traitons.

 

Or, début juin, déjà, 2 restaurants se sont relookés en bars :

 

Ouverture du « Plug in café » au 60 rue Gérard pour remplacer un paisible restaurant.

           L’établissement annonce faire bar et piste de danse et ouvre de 17H  à 02 H.

           Il a aussi installé une terrasse illégale.

 

Les 6 et 7 juin 2014, deux inaugurations ont annoncé la tonalité de l’établissement avec plus de

100 personnes dans la rue et open bar (consommations gratuites). La suite a montré que la tonalité était donnée pour l’avenir.

 

Du mobilier de terrasse a fleuri sur le minuscule trottoir : chasse gardée manifestement pour la clientèle et elle seule!

De temps en temps, il y a un « modérateur » qui ne semble pas avoir pour consigne de modérer le tapage.

 

 

Pourtant, n des gérants du bar dansant a signé la charte de quartier. Il faudra bien que le maire du 13è entende les témoignages des riverains qui subissent le bouleversement de cadre de vie qui a atteint leurs proches voisins de la Butte aux Cailles il y a vingt ans.

La loi est bafouée. Il faudra bien que le commissariat réagisse si cela continue.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Transformation du restaurant « Chez Paul », rue de la Butte aux Cailles, en bar et            restaurant « Les tanneurs de la Butte »

 

Ce nouvel établissement a ouvert la semaine du 9 juin 2014 avec :

- agrandissement de la terrasse et exploitation hors autorisation

- création d’une vitrine repliable laissant passer tous les bruits et odeurs de ce qu’on a du mal à appeler encore « l’intérieur ».

- ouverture non stop de 09H à 02H.

- diffusion sporadique de musique.

 

Dans cette partie du quartier, il y a une concentration de 5 établissements qui sont à touche-touche.

Ils sont tous exploités dans le même mépris des habitants voisins. L’ingéniosité pour s’approprier l’espace publique parait sans limite, regardez ces petites tablettes installées par le bar « La taverne de la Butte » (qui est aussi du « plug in café ») :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La loi est bafouée ici aussi et la charte de quartier a un effet nul.

Le maire du 13è pourrait considérer que les autorisations de terrasses ne doivent plus être accordées par la Ville dans de telles conditions.

La Préfecture aussi a des moyens d’agir.

 

Les riverains s’impatientent.

 

Autre nouveauté du quartier : une boutique portant l’enseigne « cave à bière et spiritueux » créée dans la résidence de logement social du 18 rue de la Butte aux Cailles

 

[suite…]

 

Imprimer la page

31 établissements ouverts en soirée

Tablettes attendant les clients

Au fond, terrasse des « tanneurs »

Mercredi 18 juin, un soir ordinaire