LES RIVERAINS DE LA BUTTE-AUX-CAILLES

Aimer son quartier et protéger son cadre de vie

Nos résultats :la concertation, bilan décevant

Texte support de la communication faite pour le Réseau VIVRE PARIS ! aux 7èsASSISES NATIONALES DE LA QUALITÉ DE L’ENVIRONNEMENT SONORE

ATELIER 19 – 15 OCTOBRE 2014 – 17h00

LA VILLE OU COMMENT CONCILIER ÉCONOMIE, DYNAMISME

ET TRANQUILLITÉ DES RIVERAINS

                                                                         

1.-  Le  Réseau « Vivre Paris ! » 

 

                 ҂ Représentation de milliers de parisiens et concertation avec  des associations d’autres villes :

                                  10 associations ont créé RVP ! en 2010

                                  30 membres en 2014 (des associations nationales ou locales réparties sur 14 arrondissement

                                  Liens avec des associations d’autres villes de France (Strasbourg, Rennes, Nantes, Montpellier…)

 

                 ҂ Pour défendre les droits fondamentaux des riverains victimes de la dégradation de l’usage de                  l’espace public dans certains quartiers et notamment les quartiers prétendument « festifs » :

                                  Droit de circuler sur les trottoirs pour les piétons

                               Droit à la tranquillité dans son domicile

 

2.- Constat des carences des politiques publiques 

 

                 ҂ Action parlementaire organisant la marchandisation de l’espace public, sans garanties                  compensatoires vis-à-vis de la tranquillité du voisinage :

 

                 → 2009 : loi sur la santé publique rendant licite la vente à emporter et la consommation d’alcool sur                  la voie publique, avec pour résultat que des rues se transforment en vastes terrasses de bars

                 → 2014 : création au bénéfice des commerçants du pouvoir de céder un droit d’occupation de                  l’espace public, sans distinction vis-à-vis des droits d’occupation dont le détenteur fait un abus.

                 → Et pour bientôt, peut-être, un projet de zonage des quartiers prétendument festifs, déguisé sous                  le manteau d’un « diagnostic bruit » obligatoire à l’occasion des transactions immobilières.

 

҂ Expériences des associations majoritairement très déceptives face aux collectivités publiques et déconsidération des élus par les riverains :

 

                 → Négation dans de nombreux cas des nuisances par des élus confondant animation et vacarme

                 →Référence à des études scientifiquement contestables (http://www.vivre-paris.fr/docs_pdf/2013/2013-11-21_analyse_rapport_fors.pdf)

                 → Absence d’un discours officiel clair sur le bon droit des riverains qui se plaignent du bruit

                 → Absence de consignes claires aux services compétents pour faire appliquer la réglementation qui a                  pour objet de prévenir les nuisances

                 → Echec systématique des processus de charte de quartier sur le terrain du bruit

 

[Suite : nos propositions…]